Skip to content

Abdominaux : 4 carrés, 6 carrés, 8 carrés

Le terme usuel de « tablette de chocolat » désigne les abdominaux, ou plus exactement le muscle grand droit de l’abdomen, quand il n’est pas recouvert de gras, avec ses « carrés » très apparents.

Une question qui revient fréquemment sur les forums de discussion est la possibilité de faire apparaître de « nouveaux carrés », c’est-à-dire d’en avoir huit visibles au lieu de six ou six au lieu de quatre.

Quels sont les exercices à privilégier ? Quelle est la diète à adopter ?

La vérité est plus prosaïque : la forme de vos abdominaux, le nombre de « carrés » et l’organisation de ceux-ci est complètement déterminé par votre génétique et ne peut pas changer.

Tout au plus, nous pouvons rendre nos « carrés » plus visibles, en suivant une diète adaptée et en musclant la sangle abdominale.

Pour vous le démontrer, je vais simplement mettre en évidence quelques photographies de champions de culturisme, des années 90, 2000, 2010 et 70.

A chaque fois ils sont dans une condition physique de « compétition », c’est-à-dire après un régime prolongé et donc quasiment aucune graisse ne recouvrant leurs abdominaux.

8 carrés

Deux culturistes professionnels avec des abdominaux « impeccables », comportant huit « carrés » visibles et parfaitement symétriques, sont l’égyptien Nasser El Sonbaty et l’allemand Achim Albrecht.

Nasser El Sonbaty :

Nasser El Sonbaty

Achim Albrecht :

Achim Albrecht

7 carrés

L’américain Flex Wheeler a également de superbes abdominaux, mais légèrement dissymétriques, avec quatre « carrés » visibles à droite et trois « carrés » visibles à gauche :

Flex Wheeler

6 carrés

L’italien Franco Columbu, plus petit que les autres athlètes avec ses 1m65, a également des abdominaux ciselés, mais avec cette fois-ci seulement quatre « carrés » très marqués et deux autres si petits qu’ils en sont presque invisibles :

Franco Columbu

4 carrés

L’américain Ronnie Coleman, est également dans une condition physique parfaite, avec des abdominaux très apparents, mais seulement quatre « carrés » visibles (les deux « carrés » du haut semblent confondus avec les deux « carrés » du milieu) et cette fois franchement dissymétriques :

Ronnie Coleman 2003

Carrés peu apparents

Dans certains cas, malgré l’absence de gras et une bonne musculature des abdominaux, les « carrés » semblent manquer de profondeur et les abdominaux paraissent « plats ».

L’espagnol Cesar Mendible :

Cesar Mendible

Ou l’américain Boyer Coe :

Boyer Coe

La forme des abdominaux peut-elle changer avec l’entraînement ?

A défaut d’augmenter le nombre de « carrés », peut-on en changer la forme, les rapprocher, les rendre plus symétriques ou plus « carrés » ?

Pas plus !

Tous les champions présentés, tout au long de leur carrière ont pu être plus musclés ou même parfois encore plus « secs », mais ont conservé exactement la même forme d’abdominaux et il n’en sera pas différemment pour nous.

N.B. : Les photographies sont là pour illustrer l’article, mais il est strictement impossible pour le « commun des mortels » d’approcher ce type de développement musculaire.