Skip to content

Kickback avec haltère

Exécution

L’exercice consiste à réaliser une extension du bras, en appui sur un banc de musculation horizontal avec le bras opposé :

Kickback avec haltère

Kickback avec haltère

Une fois toutes les répétitions réalisées d’un côté, on passe à l’autre bras :

Kickback avec haltère

Kickback avec haltère

Le bras de soutien ne doit pas être complètement tendu et le dos ne doit pas s’arrondir au cours du mouvement.

Également, le bras qui travaille doit rester parallèle au sol et ne doit pas « s’affaisser », une tendance naturelle lorsque la fatigue se fait sentir en fin de série.

Muscle ciblé

  1. Triceps brachial (principalement chefs latéral/externe et médial/interne)

Intérêt

Le kickback avec haltère est un exercice complémentaire pour les triceps (muscle triceps brachial).

Il a pour énorme avantage d’être « doux » pour l’articulation du coude, y compris avec des haltères lourds.

Hélas, l’essentiel de la résistance arrive en fin de mouvement, quand le muscle triceps brachial est déjà quasiment contracté, et donc le kickback avec haltère manque d’efficacité pour développer la masse musculaire des triceps et n’est pas un exercice très intéressant.

Si vous vous entraînez en salle de musculation, la version à la poulie offre une résistance continue durant tout le mouvement qui rend l’exercice beaucoup plus efficace.

Unilatéral ou bilatéral ?

Le kickback avec haltères peut être réalisée les deux bras en même temps, buste fortement penché.

L’unique avantage est un éventuel gain de temps par rapport à la version unilatérale.

En effet, le dos n’étant plus maintenu, cette position est peu confortable, et peu propice à la concentration sur les triceps, alors que c’était justement l’intérêt de l’exercice.